La bougie de Jack O’Lantern est encore fumante que déjà l’esprit est aux prochaines fêtes : Saint-Nicolas, Noël, Nouvel An… Un vent de légèreté s’annonce pour les semaines à venir. Si les coutumes du plat pays n’ont plus de secret pour vous, pouvez-vous en dire autant des traditions festives outre-Manche ? Nous vous proposons un tour d’horizon des dates-clés du calendrier britannique. Et parce qu’une langue est indissociable de son histoire et de sa culture, nous vous donnerons également ici et là quelques idées d’activités ou de ressources à exploiter en classe avec vos élèves.  

Tremblez, braves gens !

Ouvrons le bal par une des fêtes les plus célèbres et sans doute les mieux exportées : Halloween. Renommé pour ses déguisements et citrouilles transformées en lanternes, cet événement folklorique a connu un bel essor dans les pays européens également. La nuit du 31 octobre, nul ne s’étonne désormais de voir déambuler dans les rues de petits gourmands en tenues effrayantes, sonnant aux portes du quartier dans l’espoir de récolter pléthore de friandises. Et gare au bougon refusant de se prêter au jeu : un sort s’abattra sur lui ! À l’origine de cette tradition, la fin des récoltes célébrée en Irlande et en Bretagne. Les habitants de l’époque, craignant que les mauvais esprits ne s’en prennent à eux, allumaient d’immenses feux et arboraient des tenues destinées à effrayer les esprits. Une coutume du déguisement qui a perduré jusqu’à nos jours… Pour le plaisir de nos yeux !

Envie de travailler cette thématique dans vos cours ? Pourquoi ne pas se diriger vers les histoires d’épouvante ? Un compte, un film, un clip vidéo (Michael Jackson et son mythique « Thriller »), voire un extrait de Stephen King… Le plus dur sera de choisir. Vous pouvez également, pour les plus avancés et pour les classes plus petites, demander aux élèves de raconter en anglais une anecdote, vraie ou fictive, qui fera hérisser les poils de leurs camarades. Frissons garantis !

Quand les Britanniques voient double…

À Noël, les Anglais voient les choses en grand ou plutôt, en double. Rassurez-vous, l’alcool n’y est pour rien (quoique… 😊). Il s’agit plutôt de jouer les prolongations avec le Boxing Day ou lendemain de Noël. En effet, le 26 décembre est un jour férié chez les (chançards de) Britanniques et dans l’ensemble des pays du Commonwealth. Cette « fête des boîtes » semble ne pas faire l’unanimité auprès des historiens, elle est souvent l’occasion pour ceux qui la célèbrent de passer un jour de plus en famille ou, dans un autre style, de faire les soldes. À l’instar des Black Fridays, les magasins ouvrent ainsi leurs portes pour le plus grand bonheur des amateurs de bonnes affaires. Le 26 décembre est aussi réputé pour les matchs de football ainsi que la chasse à courre (bien que formellement interdite depuis 2005). Enfin, les moins frileux, adeptes de sensations fortes, peuvent se laisser tenter par un petit plongeon dans les eaux de la Manche ou de la mer du Nord. Âme sensible s’abstenir…

Un petit “vert” de bière ?

Les festivités se poursuivent avec la non moins célèbre Saint-Patrick, fêtée le 17 mars en l’honneur du saint irlandais éponyme. Missionnaire et évangélisateur de l’Irlande, il fonde le christianisme au Ve siècle et utilise alors le trèfle à trois feuilles pour expliquer le concept de la sainte Trinité à ses ouailles. Une comparaison qui marquera les esprits au point d’ériger la plante et sa couleur verte en véritables symboles de l’Irlande. Le 17 mars, il n’est donc pas rare de voir, un peu partout dans le monde, les Irlandais parader dans les rues. Vêtus de vert, un trèfle à la boutonnière, autour d’une bonne (dizaine de) bière(s), ils affichent avec fierté leur patriotisme, leurs légendes et leur folklore…

La Saint-Patrick vous inspire, mais vous ne savez pas comment l’exploiter en classe ? Jetez un œil par ici. Au menu : flashcards, mini quiz, mots cachés, comptine pour les débutants…

Pourquoi ne pas ajouter le jeu des enchères ? Nous vous en parlions dans notre précédent article : divisez la classe en 4 à 5 groupes et demandez-leur : « Combien d’objets ou animaux verts pouvez-vous citer en une minute en anglais ? » L’occasion d’enrichir le vocabulaire avec une touche de fun aux couleurs de l’Irlande !

Georges, Who Else?

Commémorée le 23 avril, la prochaine fête est celle d’un saint, réputé selon la légende pour avoir sauvé une enfant en terrassant un dragon. Vous avez deviné ? Saint Georges, of course, le saint patron de l’Angleterre ! Pour l’occasion, les rues vibrent au rythme des parades, food-trucks et autres spectacles. La croix de saint Georges, rouge sur fond blanc, habille pour l’occasion les drapeaux au sommet des églises.

Back To Business

Autre date, autre ambiance : le summer bank holiday. Célébrée le dernier lundi d’août, cette fête prend ses quartiers à Londres et annonce la reprise du travail. Un dernier répit clôturant la période estivale, marqué par le carnaval de Notting Hill. Qu’attend-on pour s’en inspirer ?

That’s All Fawkes!

Retour en novembre, le 5 précisément, pour la nuit de Guy Fawkes, du nom d’un des comploteurs catholiques anglais qui tentèrent de faire exploser le Parlement le 5 novembre 1605. L’attentat est un échec et les conspirateurs sont bientôt exécutés. La Conspiration des poudres entre alors dans l’Histoire et est depuis commémorée chaque année, en Grande-Bretagne principalement. Les enfants confectionnent ainsi des marionnettes à l’effigie de Guy Fawkes, dont l’une termine brûlée dans un immense feu de joie.

Cet événement historique a fortement marqué la culture britannique jusque dans les comptines populaires :

Remember, remember, the fifth of November,

Gunpowder Treason and Plot,

I know of no reason why the gunpowder treason

should ever be forgot.

Souvenez-vous, souvenez-vous du cinq novembre,

Poudre à canon, trahison et complot

Je ne vois aucune raison pour que la trahison des poudres

Soit un jour oubliée

 Envie d’aborder cet événement historique avec vos élèves ? Laissez-vous inspirer par ici.

Vous trouverez entre autres l’histoire de la nuit de Guy Fawkes ainsi que des images à découper. Après avoir travaillé le vocabulaire utile, pourquoi ne pas lire l’histoire à voix haute aux élèves, qui remettent les images dans le bon ordre au fil de votre lecture. Autre piste possible pour des niveaux plus avancés : donnez-leur uniquement les images sans expliquer les faits historiques. Demandez-leur ensuite d’imaginer, seuls ou en groupe, ce qu’il s’est passé durant la nuit de Guy Fawkes sur la simple base de ces images. Après avoir expliqué oralement leurs hypothèses en anglais, les élèves comparent leur version imaginaire à la vraie version en vous écoutant lire l’histoire à voix haute.

Les traditions festives des pays anglo-saxons sont légion. Si cet article ne prétend en rien à l’exhaustivité, il aura permis – on l’espère – de vous inspirer au détour de quelques dates-clés. Parce que l’apprentissage d’une langue ne saurait se passer de son histoire et de sa culture.  

Alors, prêt(e) à renouer avec les traditions ? Faites-leur une place dans vos classes… une fois n’est pas coutume !

Sources

https://www.cavalngo.com/guide-voyage/infos-pratiques-pays/details/24/320-culture-traditions-angleterre.html

https://www.anglaisfacile.com/free/civi/Educationf.php

https://www.vinatis.com/blog-tout-savoir-sur-la-saint-patrick

https://www.liberation.fr/vous/2013/12/22/mais-c-est-quoi-ce-boxing-day_968424/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Fawkes_Night

https://www.sprachcaffe.com/francais/sprachcaffe-magazine-article/quelles-sont-les-fetes-anglaises-les-plus-importantes-2018-05-03.htm

https://cenicienta.fr/civilisation-anglaise/

Ceci pourrait également vous intéresser :

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Inscrivez-vous à notre Newsletter
ErrorHere